Par Xella

odin-003Asatru, Odisnime, Heathenry, Heathenism, Vanatru, Irminenschaft, (Néo) Paganisme nordique, germanique…Tant de synonymes pour définir la spiritualité païenne de l’Europe du Nord, de l’Europe germanique. Voici un texte introductif qui vous aidera à démêler ces différents termes.

Depuis le 19ème siècle, les croyances nordiques ont vécu une grande et longue épopée de renaissance sous plusieurs noms et plusieurs formes. Malgré tout, la plupart des adeptes s’entendent pour dire que le paganisme germanique (ou le nom que vous lui donnez) existe depuis des millénaires et que malgré le changement de religion, les traditions païennes nordiques ont survécu dans la campagne de plusieurs pays germains. Certains adeptes considèrent que leur religion n’a jamais disparu et qu’elle ne peut donc être considérée comme une religion néo-païenne; pour eux, elle est simplement païenne.

GERMANIQUE, NORDIQUE OU SCANDINAVE?

Outre les populaires appellations Asatru ou Odinisme, il est de plus en plus fréquent de croiser les termes « paganisme germanique » et « traditions nordiques ». Il est couramment cru que le terme « germanique » ne s’emploie que lorsqu’il désigne ce qui provient de l’Allemagne. Quel terme faut-il employer lorsqu’on parle du paganisme de l’Europe du Nord?

Germanique : les peuples germaniques sont une branche linguistique et ethnique des Indo-européens. Je ne listerai pas tous les peuples, mais on compte parmi les peuples germaniques : les Scandinaves (Danois, Islandais, Suédois et Norvégiens), les Anglais (Anglo-Saxons), les Hollandais, les Flamands, les Allemands, les Suisses et les Autrichiens.

Nordique : ce terme désigne le lieu géographique de la Scandinavie : dans le Nord! En anglais : norse, nordic.

Scandinave : désigne les pays géographiquement et culturellement inclus dans cette région : la Suède, la Norvège, le Danemark et l’Islande.

À noter : la Finlande est géographiquement incluse dans les termes « nordique » et « scandinave », bien qu’elle ne soit pas germanique linguistiquement et culturellement parlant.

Dans le présent article et ceux qui traitent du même sujet, j’utiliserai le terme « paganisme germanique » afin d’indiquer que cela ne s’applique pas uniquement à la branche scandinave.

HEATHEN : QU’EST-CE QUE ÇA VEUT DIRE ?

odin___norse_germanic_god_by_voidpulp-d7bkijcHeathen est un terme qu’il est courant de croiser sur des textes, sites, livres et références anglophones en matière de paganisme germanique.

Figurant dans le dictionnaire, il est donc un mot bel et bien existant, sa définition étant identique à celle de païen. Un heathen est donc 1) quelqu’un qui ne croit pas en Dieu ou qui n’est pas converti; 2) quelqu’un d’inculte ou non civilisé; 3) quelqu’un qui n’appartient ni au Christianisme au Judaïsme ou à l’Islamisme.

Il s’agit d’une racine germanique, les différents langues germaniques ont toutes leurs variantes : heitn en islandais, hedensk en danois, heden en suédois et norvégien, heiden en allemand, heathen en anglais.

Le préfixe “heath” signifie “terres (cultivables)” en anglais. Comme pour “païen” qui est un dérivé du latin “paganus” (paysan), “heathen” puise ses sources dans la culture de la terre. Bien que païen et heathen soient des synonymes, les païens dits nordisant qui sont de langue germanique (l’anglais par exemple) préfèrent généralement utiliser heathen, puisqu’ils considèrent que le mot pagan (païen) est étranger à leur langue. De plus, dans la plupart des langues germaniques, seul le terme “heathen” existe; à ma connaissance, il n’y a que l’anglais qui utilise “heathen” et “pagan”.

Selon les dictionnaires, on liste sous la définition de heathen le terme heathenism qui désigne le paganisme germanique en tant que spiritualité plus ou moins organisée. Dans la communauté anglophone, certains préfèrent utiliser le terme heathenry (bien qu’il ne soit pas listé dans mon dictionnaire).

Ce n’est pas tout le monde qui adhère à cette définition, mais on peut dire que l’Heathenism désigne la croyance spirituelle et que l’Heathenry désigne le mode de vie.

Traditions scandinaves

– Asatru
L’Asatru est un terme anglicisé du mot islandais Àsatrù, lui-même traduit du danois Asetro, apparu pour la première fois au 19ème siècle. En décomposant ce mot, on obtient « asa » et « tru », qui se traduit par « loyauté aux Aesir * ». L’Asatru moderne débute au 19ème siècle lorsque le poète Beinteinsson se présente au gouvernement islandais avec une pétition dans le but d’officialiser l’Asatru comme une religion; elle ne le fut que près de 100 ans plus tard. C’est dans les années 70 que l’Asatru arrive en grand aux États-Unis où elle est d’abord présentée comme une foi uniquement islandaise.

– Vanatru
Le Vanatru, tout comme l’Asatru, doit être composé en deux mots : « vana » et « tru », que l’on définit par « loyauté aux Vanir * ». Ce terme n’est pas officiel et parfois jugé comme étant fluffy (fleur bleue).

* Aesir et Vanir : dans la mythologie germanique, les Aesir et les Vanir sont deux familles divines qui furent d’abord ennemies, puis réconciliées après une longue guerre. Les Vanir sont généralement honorées comme des divinités de la fertilité, de la beauté et de la magie, tandis que les Aesir sont honorés surtout pour leurs aspects guerrier et aventurier.

– Heitni, Hedenskap, Hedenskab et Hedendom
Sans appartenir à une tradition scandinave en particulier, on retrouve également ces appellations en Islande, Norvège, Danemark et Suède respectivement. Ces quatre termes signifient « paganisme ».

Traditions anglo-saxonnes

– Odinism
L’Odinisme fut fondé par Alexander Rud Mills (1885 – 1964). Ses recherches et écrits ont été mis ensembles dans les années 70 par un groupe britannique, pour donner naissance au « Odinic Rite ». C’est aussi souvent sous ce nom que le paganisme germanique est désigné dans la francophonie. Malgré son nom, l’Odinisme ne rend pas hommage uniquement au dieu Odin.

– Theodism
Le Theodism dont le préfixe « theod » signifie « tribu » est évidemment orienté vers la communauté, le clan et recherche à incorporer les anciennes structures sociales dans ses pratiques spirituelles. Axé sur les traditions anglo-saxonnes, les Theodish utilisent entre autre le nom saxon des divinités (Woden pour Odin par exemple).

– Paganisme anglo-saxon
Plus généralement, sans appartenir à une tradition spécifique, on retrouve le terme « paganisme anglo-saxon » (anglo-saxon heathenism/heathenry).

Traditions continentales

À ce jour, je n’ai pas trouvé d’appellations précises pour désigner le paganisme continental, c’est-à-dire celui qu’on retrouve sur le continent, plus précisément dans la région de l’Hollande et de l’Allemagne. Ces régions indiquent quelques différences locales, notamment dans le nom de certaines divinités.

Au final, il y a peu de différence entre les différentes branches et traditions du paganisme germanique. Généralement, ce sont les noms des divinités et concepts qui changent. Par exemple: Odin (Wodan ou Woden), Freyja (Freo, Frowe), Holda (Holle, Berchta), Wyrd (Orlog), etc.

Pin It on Pinterest

Share This